Pour devenir plus zen au quotidien

S’épanouir sans s’encombrer d’attentes démesurées

avoir des attentes démesuréesLes personnes avec lesquelles je travaille ont, pour la plupart, des attentes démesurées envers elles-mêmes.

Elles ont des exigences plus élevées que la plupart des gens que je connais.

C’est même pour cette raison qu’elles entrent en contact avec moi.

Cela peut être difficile à voir, mais les attentes parfois démesurées qu’elles se fixent les empêchent souvent d’obtenir ce qu’elles désirent le plus.

Cela est difficile à remarquer, car elles ont connu le succès grâce à ces mêmes attentes.

C’est même ce qui les a menées si loin.

Cependant, à partir d’un certain moment, ces attentes démesurées deviennent le point d’ancrage de leur vie et non le moteur.

Pour bon nombre d’entre nous, qui sommes particulièrement performants, et en fait pour toutes les personnes, la solution pour passer à l’étape supérieure consiste à renoncer à toutes nos attentes démesurées.

Tony Robbins est devenu célèbre grâce à sa déclaration « changez vos attentes… en appréciation ».

Cette belle phrase nous permet de commencer à repérer les domaines dans lesquelles nos attentes nous empêchent d’avancer.

Vous êtes prêt ? Commençons !

Les attentes démesurées semblent parfois utiles

Je connais beaucoup de gens qui ont réussi à faire des progrès dans leur vie parce qu’ils avaient de grandes attentes.

Ces attentes sont entre autres : « avoir une meilleure forme physique, décrocher un emploi plus intéressant, être plus productif, être plus discipliné, être plus attentif et manger plus sainement, etc. »

Je suis bien placé pour connaître ces attentes — j’avais les mêmes au début de mon parcours.

C’est ainsi que nous commençons presque tous.

Nous transformons ces attentes en actions : « il est grand temps de me bouger les fesses et de faire quelque chose pour résoudre ce problème ! ».

Et c’est à ce moment précis que le changement commence à se produire — lorsque nous nous motivons pour commencer.

Les attentes semblent donc avoir une grande importance, car ce sont elles qui nous incitent à nous lancer.

Le problème, c’est qu’ensuite, elles deviennent pour nous des obstacles :

  • Je m’attendais à acquérir cette nouvelle habitude au bout de quelques jours, mais après une semaine, je suis toujours au point de départ.
  • J’espérais atteindre la perfection dans ce domaine, mais j’ai encore du mal.
  • Je m’attendais à garder le cap au-delà de deux semaines, mais j’ai manqué un jour.
  • J’espérais profiter de plus de sessions de yoga ou de méditation, mais c’est bien plus difficile que je ne le pensais.
  • Cela ne répond pas à mes attentes, alors c’est nul.
  • Je suis si concentré sur mes attentes que je ne vois pas la beauté de ce qui se passe en ce moment.

Les attentes (démesurées) nous empêchent en fait de profiter de la simplicité de la discipline.

S’épanouir sans s’encombrer d’attentes démesurées

La simplicité de la discipline

Les domaines dans lesquels nous cherchons à nous discipliner sont en fait assez simples à bien des égards.

Cherchez-vous à faire preuve de constance en ce qui concerne la tenue de votre journal, dans votre pratique de la méditation ou de l’exercice physique ?

Ce que vous devez faire, c’est de commencer la pratique, aussi simplement que possible.

Recommencez le jour suivant ! Si vous sautez un jour, ce n’est pas un problème — recommencez, et ce, sans arrêt.

Tous nos problèmes liés à l’adoption d’une nouvelle habitude disparaissent lorsque nous renonçons à nos attentes (démesurées).

Nous pouvons commencer à apprécier le fait que nous adoptons petit à petit cette habitude, au lieu de nous préoccuper de ce qui se passera dans le futur.

Les choses deviennent très simples, lorsque nous renonçons à nos attentes.

Pour acquérir une habitude d’écriture quotidienne, il vous suffit de vous lancer dans la rédaction de votre texte, sans attendre que celui-ci soit de qualité ou que les gens l’apprécient.

Pour acquérir l’habitude de pratiquer du sport chaque jour, il vous suffit de vous chausser, de sortir et de marcher, de courir, de faire une randonnée ou de faire de la musculation.

Vous n’avez pas besoin d’un équipement sophistiqué, du programme parfait ou d’un abonnement à quoi que ce soit.

Il vous suffit de commencer à bouger, aussi simplement que possible.

Bien sûr, nous avons toutes sortes de complexes lorsqu’il s’agit de faire du sport, d’écrire ou de manger.

Ces blocages sont le résultat d’années de culpabilisation (ou de jugements intériorisés).

Les lecteurs de cet article ont également lu :  Productivité Haiku : l'Art de se limiter à l'Essentiel

Nous pouvons cesser de culpabiliser en renonçant à nos attentes. Puis, sans avoir à nous juger, il est possible d’aller de l’avant.

Chaque fois que nous « échouons » dans l’adoption d’une habitude, nous nous décourageons en raison de nos attentes parfois démesurées.

Qu’en serait-il si nous abandonnions toute attente de perfection et que nous reprenions cette habitude à la première occasion ?

Tout devient extrêmement simple, une fois que nous pouvons renoncer à nos attentes.

L’expérience peut devenir encore plus agréable si nous parvenons à faire preuve de pleine conscience !

Nous expérimenterons alors cette joie d’être dans le moment présent, en accomplissant une tâche significative.

Renoncer aux attentes démesurées

Renoncer aux attentes démesurées

Cela a l’air simple, n’est-ce pas ? Il ne nous reste plus qu’à trouver le moyen de faire disparaître ces fichues attentes.

En fait, il s’avère que l’esprit humain est un puissant générateur d’attentes parfois démesurées.

Il crée des attentes en permanence, par hasard et sans aucun ancrage réel dans la réalité ou comme par enchantement.

Alors, doit-on simplement désactiver la machine à attentes démesurées ? Bonne chance pour y arriver !

Je n’ai jamais vu personne parvenir à le faire.

En fait, le fait d’espérer que nous puissions simplement supprimer nos attentes est en soi une attente.

Ce que je vous conseille de faire en lieu et place, c’est de remarquer ces attentes.

Prenez-en doucement conscience.

Dites simplement : « Aha! Je te vois, Attente démesurée. Je sais que tu es la raison pour laquelle je me sens découragé, accablé, à la traîne, frustré ou pas à la hauteur. »

Ce qui est vrai, n’est-ce pas ?

Nous ne nous sentons pas à la hauteur parce que nous attendons de nous que nous soyons meilleurs que cela.

Et nous nous sentons à la traîne à cause de certaines attentes inventées quant aux choses que nous aurions déjà dû faire.

Aussi, nous nous sentons découragés parce que nous n’avons pas pu répondre à certaines attentes.

Nous nous sentons accablés parce que nous nous attendons à pouvoir gérer tout cela facilement et en même temps.

Nous nous sentons frustrés parce que quelqu’un (nous, ou quelqu’un d’autre) n’a pas répondu à une de nos attentes parfois démesurées.

Tous ces sentiments sont des signes clairs que nous avons une certaine attente vis-à-vis de nous-mêmes. Et il nous faut en prendre conscience.

Nous sommes donc face à un choix.

Ai-je vraiment envie de me conformer et de conformer tout le reste à cet idéal inventé ?

Puis-je lâcher prise et voir simplement les choses telles qu’elles sont ?

Je vous recommande de passer simplement à l’étape suivante.

Voir les choses telles qu’elles sont, sans attentes, c’est voir l’expérience brute, la réalité physique, exempte de tous les idéaux, fantasmes et frustrations que nous superposons à la réalité.

Cela signifie que lorsque vous passez à côté de votre journée, vous n’avez pas besoin de penser à cela encore et encore. Au lieu d’agir ainsi, vous pouvez simplement vous concentrer sur le moment présent et vous asseoir sur votre coussin de méditation.

Prenez votre bloc-notes. Penchez-vous sur la prochaine tâche en tâchant d’être le plus lucide possible.

Quand vient donc le moment de faire des choix, vous pouvez décider de rester dans ce monde imaginaire fondé sur des attentes parfois démesurées, ou en sortir pour vous concentrer sur le monde tel qu’il est.

C’est le choix que vous pouvez faire toutes les fois que vous parvenez à faire preuve de pleine conscience par rapport à vos attentes relatives à l’instant présent.

Deux exercices de discipline simples que vous pouvez faire

Intéressons-nous brièvement à ces deux exercices que sont : la discipline consistant à accomplir les tâches que l’on a à faire et la discipline consistant à maintenir une habitude.

Discipline liée à l’accomplissement des tâches : supposons que vous ayez une liste de tâches, comprenant 5 tâches importantes et 10 autres moins importantes (comme répondre au courriel de Tanya, acheter un robinet de rechange pour l’évier de la cuisine, etc.)

Qu’est-ce qui pourrait vous empêcher d’accomplir toutes ces tâches ?

Il y a entre autres le fait de ne pas savoir quoi faire en premier (s’attendre à choisir la « bonne » tâche), la résistance à l’exécution de la tâche (s’attendre à ce que la tâche n’apporte aucune forme d’inconfort), l’inquiétude liée au résultat final (s’attendre à ce que les gens trouvent génial le fruit de votre travail), le stress lié à toutes les choses que vous avez à faire aujourd’hui (s’attendre à ce que vous ayez une journée calme, ordonnée et simple), l’envie de courir vers vos distractions préférées (s’attendre à ce que les choses soient faciles).

Ainsi, en remarquant ces difficultés causées par les attentes, vous pouvez décider si vous souhaitez rester dans ce contexte d’attentes, ou si vous préférez y renoncer et être dans l’instant présent tel qu’il est.

Les lecteurs de cet article ont également lu :  Ma technique anti-procrastination favorite : 30-10

Appliquez ensuite la discipline nécessaire pour accomplir ces tâches :

1. Choisissez une tâche. Celle qui vous semble importante en ce moment. N’attendez pas que ce soit la tâche idéale.

2. Mettez tout le reste de côté — les tâches secondaires, les distractions, etc. Ne vous attendez pas à faire tout cela en même temps, ou à ce que l’expérience soit facile et plaisante.

3. Accomplissez la tâche choisie. Soyez dans le moment présent. Oubliez vos attentes relatives au confort et à la réussite, et ne vous focalisez pas sur les jugements des autres. Contentez-vous d’effectuer la tâche. Profitez de la joie que procure cette activité.

4. Continuez aussi longtemps que vous le pouvez. Si vous êtes interrompu, constatez cela et revenez simplement à la tâche.

5. Lorsque vous avez terminé, ou qu’il est temps de passer à autre chose, choisissez une nouvelle tâche. Ne vous attendez pas à tout finir du premier coup, mais choisissez simplement votre prochaine tâche.

Répétez le processus.

Je vous recommande malgré tout de ne pas tomber dans le surmenage.

Cependant, cela ne signifie pas que vous devez éviter d’accomplir une tâche toutes les fois que vous ne le sentez pas.

Nous devons abandonner l’idée que nous ne pouvons pas nous fatiguer lorsque nous travaillons, et aussi l’idée que nous ne devons jamais cesser de travailler.

Reposez-vous quand vous sentez que vous avez besoin de vous reposer, mais ne tombez pas dans la paresse sous prétexte que vous ne sentez pas une tâche particulière.

La discipline des habitudes stables : admettons que vous souhaitez être plus régulier dans la tenue de vos habitudes. Choisissez-en une — tenir un journal, par exemple.

Qu’est-ce qui pourrait vous empêcher d’être constant dans votre réalisation de cette habitude ?

Il y a entre autres le fait de ne pas consacrer un espace spécial pour cette habitude dans votre journée (s’attendre à ce que l’expérience soit facile), ne pas apprécier l’habitude (s’attendre à ce que les choses soient agréables et plaisantes), ne pas faire aussi bien que vous l’espériez et vous décourager (s’attendre à être excellent), sauter des jours et vous décourager (s’attendre à être parfaitement constant), résister à l’idée de réaliser l’habitude quand vous avez d’autres choses à faire (s’attendre à ne rien sacrifier pour faire cette habitude).

Ainsi, en remarquant ces difficultés causées par les attentes parfois démesurées, vous pouvez décider si vous souhaitez évoluer dans ce contexte d’attentes, ou si vous préférez y renoncer et être dans l’instant présent tel qu’il est.

Ensuite, astreignez-vous à la discipline simple de cette habitude :

1. Réservez-vous un espace. Engagez-vous à pratiquer la nouvelle habitude une fois dans cet espace.

2. Mettez en pratique cette habitude. Remarquez si vous manifestez de la résistance, mais ne vous arrêtez pas.

3. Vous pourriez même apprécier l’habitude au fur et à mesure que vous vous y adonnez, si vous vous détachez de la façon dont vous pensez qu’elle devrait être. Vous pourriez aussi trouver de la joie à la pratiquer.

4. Faites-le jour après jour.

5. Si vous manquez une journée, recommencez simplement en renonçant à toute attente à votre égard.

Si vous vous sentez fatigué et que vous n’avez pas envie de faire quoi que ce soit, c’est parce qu’à la base, vous vous attendiez à ne pas ressentir la fatigue et à ne pas avoir à faire des choses quand vous n’en avez pas envie.

En abandonnant cette idée, vous pouvez simplement accomplir ce que vous voulez faire ou adopter votre habitude.

Vous remarquerez que rien de tout cela ne prévoit que l’exécution de la tâche ou de l’habitude sera facile, agréable, ou sans peur, sans fatigue ou sans incertitude.

Cela constituerait en effet une attente pour ne pas dire une attente démesurée.

En fait, il y a de fortes chances que ces éléments soient présents au moment où vous effectuez la tâche ou mettez en place l’habitude.

Ce n’est toutefois pas grave — vous n’avez pas à vous attendre à ce que les choses se passent différemment.

Alors, en renonçant à cela, à vos attentes, vous pouvez simplement vous tourner vers ce qui passe dans le moment présent, et le prendre tel qu’il est.

Article original écrit par Léo Babauta.

Avant de partir, j’aimerais partager avec vous une clé pour vous aider à éliminer peu à peu les attentes démesurées de votre vie : la gratitude. En effet, lorsque vous apprenez à être reconnaissant pour ce que vous êtes, faites ou avez, vous n’avez plus le temps de vous préoccuper de ce que vous n’avez pas encore. Je vous invite à regarder la vidéo complémentaire ci-dessous pour aller plus loin.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bienvenue sur Habitudes Zen, qui propose quelques uns des meilleurs articles du blog Zen Habits de Leo Babauta, traduits en Français par votre serviteur, avec sa permission, plus quelques articles personnels.