une vie simple de pleine conscienceDepuis une décennie, je mène une vie simple. Parfois, la complexité de ma vie augmente et je renouvelle mon engagement à vivre simplement.

Vivre une vie simple, c’est se rabibocher pour avoir de l’espace pour respirer. Il s’agit de faire beaucoup avec moins, parce que vous réalisez qu’en avoir plus et en faire plus ne mène pas au bonheur. Il s’agit de trouver de la joie dans les choses simples, de se contenter de solitude, de calme, de contemplation et de savourer l’instant.

J’ai appris quelques leçons importantes pour vivre une vie simple, et j’ai pensé en partager quelques-unes avec vous.

1. Nous créons nos propres luttes. Tout le stress, toutes les frustrations et les déceptions, toutes les occupations et l’empressement… nous les créons à cause de l’attachement qu’il y a dans nos têtes. En lâchant prise, nous pouvons nous détendre et vivre une vie simple.

2. Soyez conscient des attachements qui mènent à l’encombrement et à la complexité. Par exemple, si vous êtes attaché à des objets qui revêtent un caractère sentimental, vous ne pourrez pas vous débarrasser de l’encombrement. Si vous êtes attaché à un certain style de vie, vous ne pourrez pas lâcher-prise dans biens des situations. De même, si vous tenez à faire beaucoup d’activités et à envoyer des messages à tout le monde, votre vie sera complexe. Continuez la lecture

Tags: , , , , ,

trois motivations pour faire le premier pasNous traversons tous des moments où nous ne nous en tenons pas à nos plans, où nous ne nous sentons pas excités par ce que nous sommes censés faire. Pendant ces moments, nous savons que nous avons juste besoin d’une certaine motivation pour agir.

Les habituels conseils de motivation ne sont pas toujours très utiles.

Toutefois, il y a trois motivations que j’ai trouvées vraiment puissantes.

1. La méditation sur la mort : se rappeler que vous ne vivrez pas éternellement.

2. La méditation sur les proches : se rappeler du cœur des personnes pour lesquelles vous faites ce que vous faites.

3. L’exploration ludique : être curieux, se divertir, chercher l’aventure et l’exploration.

Si vous parvenez à faire une combinaison des trois, vous serez inarrêtable. Vous passerez à travers les murs.

Voyons comment ces outils peuvent être utilisés.

Rappelez-vous que vous ne vivrez pas éternellement Continuez la lecture

Tags: , , , , , ,

provoquer expérience optimale pour être plus heureuxL’expérience optimale (ou « flow ») est un état mental dans lequel nous vivons une immersion totale lors de la pratique d’une activité. Les choses se passent sans effort et le temps semble disparaître. Cet état nous aide à définir des objectifs clairs, agir pour nous-mêmes, avoir une meilleure estime de soi et réduire le stress.

« L’avoir n’améliore pas la vie. C’est ce que nous éprouvons vis-à-vis de nous-mêmes qui améliore la vie. » (Mihály Csíkszentmihályi)

Note : Cet article invité a été écrit par Renaud du blog Simplifier-la-vie.com.

L’expérience optimale

Vous êtes-vous déjà senti si absorbé par ce que vous faites que rien d’autre ne semble avoir d’importance et que vous perdez la notion du temps? Ce sentiment de faire un avec l’activité en cours? De maîtrise totale et de relâchement complet? D’être emporté dans la magie de l’action?

Dans cet état, que le psychologue hongrois Mihály Csíkszentmihályi qualifie d’« expérience optimale », ou « flow » (« écoulement » en anglais), nous éprouvons généralement un plaisir profond, une créativité débordante et une implication totale dans ce que nous faisons.

Selon Csíkszentmihályi, le bonheur n’est rien d’autre que l’atteinte de cet état où nous ne ressentons plus d’anxiété, de peur ou d’inquiétude. Dans le flow nous sommes pleinement absorbés par notre travail créatif et perdons le sens du temps, de la faim et de l’ego.

Ces moments d’absolu, ou d’état de grâce, peuvent être provoqués. Pour cela, il faut réunir deux paramètres :

Continuez la lecture

Tags: , , , ,

processus de désencombrementQuand nous commençons à désencombrer nos vies, c’est souvent parce que nous aspirons à une sorte de paix. Nous voulons trouver un certain espace ou un certain répit par rapport au chaos… ou peut-être est-ce pour commencer à mener une vie plus intentionnelle et plus belle.

Toutefois, quelque chose de magique se produit lorsqu’on plonge dans le processus de désencombrement.

En effet, nous commençons à apprendre à nous connaitre.

Et si nous continuons, le processus de désencombrement peut nous tracer la voie vers une croissance personnelle profonde.

J’ai vu cela se produire dans ma propre vie et dans la vie des gens avec qui j’ai travaillé, d’innombrables fois.

Le processus de désencombrement nous amène à confronter certains rapports clés que nous avons avec nos possessions et avec le monde qui nous entoure :

  • Nous comprenons que l’encombrement représente souvent nos habitudes de procrastination et de fuite. Ainsi, si nous voulons nous attaquer à l’encombrement, nous devons changer ces habitudes.
  • Nous réalisons que nous donner beaucoup de pouvoir à nos possessions : le pouvoir de nous donner une identité, un sens de la valeur, un sens de qui nous sommes ; le pouvoir d’assurer la sécurité, de nous donner de l’espoir pour l’avenir, des souvenirs, de l’amour, du confort.
  • Ensuite, nous nous rendons compte que ce pouvoir est en nous depuis toujours, et non en dehors de nous. Il faut du travail pour commencer à voir cela d’une manière expérientielle (pas seulement intellectuelle).
  • Nous découvrons que nous sommes très attachés aux choses et nous apprenons à lâcher prise. Cela demande beaucoup d’attention, et une certaine prise de conscience quant au fait que nous avons le bonheur en nous. Le fait de lâcher prise n’est qu’une pratique de cette prise de conscience.
  • Nous commençons à prêter attention à ce qui est vraiment important pour nous, et cela va changer le cours des choses. Lorsque nous nous posons la question de savoir ce qui est vraiment important, nous pouvons commencer à vivre intentionnellement, et une fois que nous commençons à vivre en accord avec ces valeurs, nous faisons évoluer notre compréhension de ce à quoi nous tenons vraiment. Notre compréhension change à mesure que nous agissons.
  • Nous commençons à faire face à la honte et à la culpabilité qui découlent de l’encombrement, de la procrastination, de la fuite, des nombreuses années que nous avons passées à dépenser sans réfléchir. La honte et la culpabilité nous gênent, mais elles peuvent aussi nous inciter à reconsidérer nos habitudes, à commencer à les modifier. En fin de compte, l’un des changements les plus puissants, c’est de se débarrasser de la honte et de la culpabilité tout en embrassant la vérité qui se révèle à nous lorsque nous refusons de fuir.

Continuez la lecture

Tags: , , , ,

la douleur et la tristesseDeux personnes m’ont écrit récemment (un étranger et un bon ami). Elles traversent toutes deux des moments assez turbulents dans leur vie.

L’étranger vit le chaos sur le plan familial et a des problèmes d’ordre sanitaire. Il parvient à peine à garder la tête hors de l’eau et essaie juste de survivre.

Quant à mon bon ami, il traverse une période de dépression, de tension, de tristesse générale, malgré les nombreux changements positifs qu’il a apportés dans sa vie.

C’est dur d’expérimenter des difficultés, des luttes, des turbulences… On a l’impression que le monde s’écroule ou on se sent désespéré. Je suis de tout cœur avec vous si vous ressentez cela.

Cependant, je crois fermement à deux choses :

1. Cela va passer !

2. C’est aussi votre chemin vers la transformation spirituelle.

La deuxième partie est la clé. Si vous voyez les turbulences comme une opportunité de croissance incroyable, alors vous êtes sur le point de vivre des choses incroyables. Continuez la lecture

Tags: , , , , ,

Les ronflements sont bien souvent sources de désagréments, d’une part parce-qu’ils peuvent altérer le sommeil de la personne en question, mais surtout parce-qu’ils représentent une nuisance sonore pour l’entourage. Il est donc parfois nécessaire de les traiter, que cela soit de manière naturelle ou médicale, la première étape étant d’en trouver les causes. Il en existe en effet quatre différents types, et autant de manières de s’en débarrasser. Voici donc quelques conseils en la matière pour arrêter de ronfler et améliorer la qualité de son sommeil.

Note : Cet article invité a été rédigé par le docteur Hannes Wakonig, de la Société Européenne de la santé du sommeilarreter-de-ronfler-ameliorer-la-qualite-de-son-sommeil

Première étape : Trouvez l’origine de vos ronflements

Continuez la lecture

Tags: , , , , , , ,

vivre le présent« La plupart d’entre nous avons passé notre vie pris dans des projets, des attentes, des ambitions pour l’avenir ; dans les regrets, la culpabilité ou la honte du passé. Revenir dans le présent, c’est arrêter la guerre. » ~Jack Kornfield

Je reçois tout le temps des courriels de personnes qui font face à des difficultés très courantes comme :

  • L’envie de vaincre la colère
  • L’envie de gérer le stress avec plus de sérénité
  • Le fait d’être blessé par les actions irréfléchies d’autres personnes
  • Le fait d’être coincé dans le ressentiment et de penser à la façon dont les autres vous ont fait du tort
  • Lutter contre le changement parce que c’est difficile et inconfortable
  • Avoir du mal à se débarrasser des choses qui encombrent l’espace en raison de diverses attaches émotionnelles
  • Trouver toutes sortes d’objections à la réalisation d’un projet, à une nouvelle activité, à la création d’une nouvelle entreprise, à l’écriture d’un livre, au lancement d’un blog, etc.

Je comprends parfaitement ces difficultés, parce que je lutte avec elles aussi. Toutefois, voici la vérité : Il y a juste deux choses qui nous empêchent de vivre le présent ou de prendre les mesures que nous voulons prendre : Continuez la lecture

Tags: , , , ,

une structureLes meilleures intentions échouent souvent lorsqu’elles ne s’appuient pas sur une structure solide.

Vous avez par exemple décidé de changer votre régime alimentaire et de perdre du poids, mais quand arrive l’heure du repas, vous consommez toujours les mêmes aliments et vous êtes toujours trop rassasié après avoir mangé. Ou vous décidez que vous allez céder moins à la procrastination et être plus concentré, mais après une courte période, vous commencez à vous adonner à vos distractions habituelles. Vous commencez à faire de l’exercice physique, mais vous cédez ensuite à la paresse et vous perdez l’habitude. Ou vous commencez à vous réveiller tôt, mais ensuite vous restez éveillé tard pendant une ou deux nuits et tout le château de cartes s’effondre.

Nous commençons avec de grandes intentions, mais les entreprises les plus difficiles nous font échouer. Ensuite, nous répétons le processus : nous commençons des projets avec de bonnes intentions, puis nous stagnons. Cela se produit encore et encore, jusqu’à ce que nous nous sentions désespérés et que nous manquions de courage pour changer quoi que ce soit. Cela nous amène à entretenir le sentiment que nous ne sommes pas à la hauteur.

Que pouvons-nous faire pour changer les choses ? Le problème, ce n’est pas vous, c’est plutôt votre méthode. Continuez la lecture

Tags: , , , , ,

Le milieu hospitalier renvoie à chacun des expériences, des craintes, des peurs qui peuvent être liés ou non à des moments vécus. Ce milieu n’est généralement pas synonyme d’hospitalité. Moins on va à l’hôpital et mieux on se porte. Même lorsque l’on doit rendre visite à un proche, l’odeur, l’ambiance, les couleurs inspirent rarement un sentiment de confort et de bien-être. À part les services de pédiatrie, ou les soignants ont su faire entrer la couleur, la musique, la joie, en d’autres termes la vie, le reste de l’hôpital est peu accueillant.

C’est en plus un lieu qui enferme en son sein la maladie, la douleur. Et souvent, de grands moments de tristesse voir de détresse. Lorsque l’on doit se rendre à l’hôpital pour une intervention, des examens ou pour une hospitalisation programmée, on sent pointer cette anxiété au creux de notre ventre.

Je vais partager avec vous dans cet article, les ressources que vous avez tous en vous pour vous permettre de mieux vivre ce moment compliqué ou accompagner un proche qui vit ce moment difficile.

Note : Cet article invité a été pensé et écrit par Cylie, auteur du blog Confiance en soin4 pilliers pour rester zen à l'hopital

1 ) L’ environnement :

Continuez la lecture

Tags: , , , ,

la magieAu réveil, nous sommes nombreux à automatiquement saisir nos téléphones ou nos ordinateurs pour commencer à consulter, lire et répondre à des messages et à parcourir le monde en ligne en mode autopilote.

Nous démarrons aussi notre journée de la même manière. En effet, nous la gérons comme nous pouvons : nous sommes stressés et débordés. Nous avançons ainsi dans le monde physique, oubliant d’être conscients.

La plupart du temps, tout va bien. Nous nous en sortons. Les bons jours, tout se passe super bien. Les mauvais jours, la frustration et le stress prennent le dessus.

Cependant, que se produirait-il si nous avions la possibilité de changer tout comme si nous utilisions de la magie ?

Qu’arriverait-il si nous modifions notre façon de considérer chaque chose qui nous entoure, y compris les autres gens, nous-mêmes et toutes les petites choses que nous voyons ? Continuez la lecture

Tags: , , , ,