agissez, maigrissez

Note : Cet article invité a été écrit par Sophie Russell, entraîneur personnel, coach en nutrition et auteure du blog AussiFit.

Quand vous n’obtenez pas ce que vous voulez et que les choses ne se passent pas comme vous l’auriez souhaité, comment réagissez-vous?

obstacleAvez-vous tendance à vous emporter en exprimant vivement votre frustration, puis à changer radicalement de direction dans l’espoir que la situation s’améliore?

Si vous réagissez ainsi chaque fois que vous rencontrez un obstacle, il est peut-être grand temps d’adopter une nouvelle approche! Imaginez que l’obstacle est une bosse en plein milieu du chemin. Au lieu de vous faire catapulter comme un homme-canon aussitôt que vous heurtez l’obstacle, pour atterrir tête première de l’autre côté, vous auriez peut‑être avantage à prendre un peu de recul, à analyser la situation, et à réorienter votre parcours.

De nos jours, ça peut être tout un défi de bloquer l’afflux constant d’informations – et de faux renseignements – qui nous bombardent au sujet de l’exercice et de l’alimentation. On dirait que chaque semaine, une nouvelle étude vient révolutionner notre façon de manger et de bouger! Est-ce que le beurre et le pain sont bons ou mauvais pour la santé? Peut-être qu’il ne faut tout simplement pas les combiner! Est-ce que l’huile de poisson contribue véritablement à renforcer nos os[1], ou agit-elle seulement comme un placebo pour calmer nos craintes? En 2000, la recommandation générale en matière d’activité physique pour un adulte était de 30 minutes par jour à intensité modérée [2]. Or, on reconnaît aujourd’hui que c’est loin d’être suffisant, et qu’il faudrait augmenter cette durée pour atteindre une heure afin de maintenir la forme et d’éviter les conséquences physiques dommageables associées à un mode de vie sédentaire.

Le domaine de la recherche scientifique évoluant sans cesse, nous en apprenons chaque jour davantage sur le fonctionnement du corps humain. Il ne faut donc pas s’étonner que certaines découvertes qui faisaient consensus il y a dix ans soient de nos jours remises en doute. Les choses évoluent, tout comme nos besoins et nos aspirations changent au cours de notre vie. Lorsqu’il est question de régime, nous savons pertinemment que la plupart ne donnent pas les résultats escomptés à long terme parce qu’ils sont tout simplement impossibles à tenir pour une durée prolongée. Or, quand le chiffre sur la balance ne descend pas, et qu’un sentiment de frustration s’empare de vous, avez-vous tendance à laisser tomber votre programme d’entraînement personnalisé et de larguer par-dessus bord les exercices de musculation pour vous jeter corps et âme dans le cardio? Tentant n’est-ce pas?

Faut-il vraiment épuiser notre corps pour gagner le combat contre les kilos en trop? J’en doute! Vous vous demandez comment y arriver, et surtout, comment poursuivre dans la bonne direction? Voici 5 conseils qui vous permettront de naviguer vers le succès sans risquer de vous laisser emporter par le courant!

1. Demandez de l’aide

Continuez la lecture

Tags: , , , , , , , , ,

Productivité Vs ProcrastinationNote : cet article est une traduction de l’article What Productivity Systems Won’t Solve de Léo Babauta. C’est donc lui qui s’exprime dans le « je » de cet article !

Si comme moi, vous cherchez toujours le système de productivité parfait, eh bien celui-ci n’existe pas malheureusement.

Le problème n’est pas les systèmes de productivité en eux-mêmes, mais qu’aucun d’entre eux ne pourrait résoudre quelques problèmes vraiment importants (et connexes) :

  1. La procrastination
  2. La peur de l’incertitude
  3. La peur de l’inconfort

Par exemple, en haut de ma liste des tâches à faire aujourd’hui, il y a « écrire une publication dans Habitudes Zen » et « écrire une introduction pour le cours de désencombrement » … assez simple, non ? Deux tâches assez simples. Mais comme j’ai commencé cette publication, je suis allé consulter mes emails, j’ai envoyé un message à ma femme, j’ai vérifié mon budget, et j’ai un peu nettoyé la cuisine. Je suis super productif avec les petites choses lorsque j’évite les grandes tâches !

Le système de productivité, aussi bien soit-il, s’effondre dès que je commence à procrastiner.

Lorsqu’une tâche est inconfortable, je procrastine, comme la plupart des gens. Lorsque je suis confronté à beaucoup d’incertitude concernant une tâche, je procrastine. Comme la plupart d’entre nous.

Souvent, nous allons adopter un nouveau système de productivité, nous essayons une nouvelle application de liste de tâches, nous commençons à nous organiser, ou nous commençons à mettre notre boîte mail à zéro, ou bien nous commençons à lire sur une nouvelle façon d’être productif (comme vous maintenant) … tout comme un moyen de procrastiner sur des tâches incertaines ou inconfortables.

Et c’est tellement plus facile de suivre le chemin des distractions et des petites tâches, que de faire face à une tâche importante mais effrayante. Il est facile d’aller sur le site web de votre banque pour vérifier votre solde, de consulter vos blogs préférés et les sites d’actualités, d’ouvrir votre réseau préféré des médias sociaux, et ainsi de suite. Ceux-ci n’ont aucune barrière pour y accéder, et vous donnent toujours une certaine récompense, tandis que les tâches difficiles vous apportent des commentaires négatifs et présentent des obstacles pour les commencer. Ce combat n’est pas équitable, n’est-ce-pas ?

Comment pouvons-nous alors faire face à cela ? Voici quelques méthodes importantes :

Continuez la lecture

Tags: , , , ,

Note : cet article invité a été écrit par Valérie Filhol du blog 1,2,3…Dégustez !

Vous avez une invitation importante à rendre, votre boss à inviter, un évènement à fêter ? Ou bien envie de régaler vos amis autour d’un bon repas ?

Mes astuces pour profiter pleinement de ce repas et le préparer sereinement, en 5 points importants !

1/ Réfléchissez au menu, à l’avance

Vos invitations sont lancées ? Essayez de connaitre les habitudes alimentaires de vos invités. Certains ont des intolérances alimentaires (intolérance au lactose par exemple). Mais, encore plus important sont les allergies (comme l’allergie au gluten pour les malades cœliaques) ou les régimes particuliers (sans porc, végétariens, végétaliens ou végan par exemple). Imaginez-vous avec un adepte du végan à votre table et un menu tel que millefeuille au saumon fumé, cailles en cocotte et ile flottante ! Aucune alternative ! repas serein caille cocotte

  • Pensez à votre menu : en fonction de la saison et des produits frais du moment, en fonction du régime alimentaire de vos invités et en fonction du temps que vous aurez pour la préparation du repas.

Internet regorge de recettes, vous avez peut-être vos blogs de cuisine préférés, consultez-les pour avoir des idées ! Vous avez envie de profiter de vos invités sans passer tout le repas dans la cuisine ? Choisissez des plats qui ne demanderont pas votre présence dans la cuisine alors que vos invités sont en train de prendre l’apéro ou sont à table. Par exemple une viande (et ses garnitures) avec une cuisson basse température prête à l’heure qui vous arrangera ou une entrée froide préparée à l’avance telle que, un millefeuille de saumon ou une salade folle d’endives.

salade-folle-endive

2/ Faites les courses à l’avance

Continuez la lecture

Tags: , , , , , ,

Toast tristeNote : cet article est une traduction de l’article Some Days, You Just Have Nothing de Léo Babauta. C’est donc lui qui s’exprime dans le « je » de cet article !

Hier ce n’était pas une belle journée pour moi.

Je me suis réveillé tard et ayant très peu dormi. Une personne que j’aime est fâchée contre moi, et ne semble pas vouloir me parler, ce qui me mettait de mauvaise humeur. Je n’arrivais pas à me concentrer sur l’écriture, alors j’ai répondu à mes mails, j’ai lu un truc en ligne et j’ai fait une sieste. Mes enfants n’étaient pas là pour me faire des câlins.

J’ai fait quelques exercices, mais je n’ai pas pu continuer parce que mon poignet me faisait mal. Je suis parti à l’épicerie à vélo en une chaude soirée d’été, qui était agréable, et je me suis préparé un dîner léger avec une bonne bière.

Ensuite j’ai commis l’erreur de lire quelques commentaires sur un billet de blog qui me critiquait.

Continuez la lecture

Tags: , , , ,

Note: cet article invité a été écrit par Céline, du blog La Musique et Vous, « conseils concrets pour apprendre la musique à tout âge ».

Timéo se sent tout seul dans la nuit. La petite veilleuse qui éclaire la chambre donne aux ombres des allures de monstres. Papa a pourtant lu une histoire et fait un bisou, maman aussi. Mais il fait tout noir… Il respire un grand coup. Il voudrait se blottir contre son doudou pour se rassurer. Mais celui-ci a glissé, il ne le retrouve plus. Alors en dernier recours il appelle ses parents en pleurant. Maman le prend dans ses bras et chante une berceuse. C’est si bon, si rassurant ! Le calme revient dans la chambre et dans le cœur de Timéo qui se rendort doucement.

Une histoire anodine et pourtant universelle

Continuez la lecture

Tags: , , , , , , , ,

Temple ZenNote : cet article est une traduction de l’article All You Need, You Already Have de Léo Babauta. C’est donc lui qui s’exprime dans le « je » de cet article !

Il y a un célèbre bassin d’eau en pierre (ou « tsukubai ») dans l’encore plus célèbre jardin du Temple de Ryoan-ji à Kyoto, portant les quatre caractères suivants : « ware tada shiru taru ».

Il s’agit d’un adage zen qui pourrait être traduit de nombreuses façons, toutes relatives à la satisfaction. Mais ma traduction préférée est la suivante :

« Tout ce dont vous besoin, vous l’avez déjà ».

Je trouve que c’est une belle vision de la vie.

Alors que vous êtes assis en train de lire cet article, marquez un temps d’arrêt, réfléchissez et faites une évaluation de votre vie actuelle : Vous avez la chance d’avoir assez de nourriture, des vêtements, un abri et d’autres nécessités de base de la vie. Vous êtes aussi sûrement entourés d’êtres qui vous sont chers, de personnes qui se soucient de vous. Vous jouissez (surtout) de confort, sans aucun besoin urgent. Tout ce dont vous avez besoin, vous l’avez déjà.

Et pourtant nous ne voyons pas la vie de cette façon … nous sommes des insatisfaits, cherchant toujours plus de confort, plus d’amour, plus de connaissances, plus de certitudes, plus de possessions, plus de nourriture, plus de divertissements, plus de validation. Je fais moi-même la même chose – je ne critique personne. Nous n’incarnons pas souvent l’idée que nous possédons déjà assez.

Si nous gardons en tête de le faire, nous pouvons rendre grâce pour ce que nous avons. Nous pouvons apprécier à chaque instant combien il est beau et précieux d’être vivant. C’est un miracle, et nous n’avons pas à le considérer comme un acquis.

Il me semble donc que la question est la suivante : comment pouvons-nous apprendre à incarner cette idée ?

« Tout ce dont vous avez besoin, vous l’avez déjà ».

Apprendre à incarner la suffisance

Continuez la lecture

Tags: , , , , , ,

Note: cet article a été écrit par Aurélie, home organiser spécialisée dans les chambres d’enfants et auteur du blog Superliposés.

Quel est le sujet qui crée le plus de tension entre parents et enfants dans l’organisation de la maison, et ce autant avec les petits qu’avec les ados? Le rangement de la chambre! Si chacun sait qu’une chambre rangée permet de mieux en profiter: pour jouer, étudier et même dormir il est souvent très difficile de  motiver les enfants à s’y mettre. Vous avez peut-être essayer de lui dire cette fameuse phrase “Range ta chambre” sur tous les tons possibles et imaginables (en allant jusqu’à le menacer de se faire sucrer les cadeaux de Noël parfois, hum…) mais en obtenant le plus souvent un “tout à l’heure”, “déjà fait” (?!) ou tout simplement “ non”, voir rien du tout…

Il existe pourtant des solutions simples et faciles à mettre en place pour faire revenir le calme et surtout l’ordre dans la maison et ce, sans pratiquement avoir besoin de parler (ou du moins sans lever la voix). Ce sont mes “habitudes zen” pour que les enfants rangent leurs chambres tranquillement.

1. Désencombrer la chambre pour qu’elle soit plus facile à ranger.

Continuez la lecture

Tags: , , , , , , , , ,

Cet article invité a été écrit par Jaafar du site www.coindusalarie.fr

Longtemps, le travail avait pour objectif de subvenir aux besoins des Hommes. Ainsi, le travail n’était qu’un moyen d’arriver à des fins. Cependant, de plus en plus, le travail est la finalité.

Dans nos sociétés modernes, le travail est une identité, il permet de se situer dans la société, et il renvoie parfois à un certain prestige. C’est de cette transformation du travail, que découle la nécessité du bien-être au travail. En passant la majorité de son temps au travail, le salarié doit donc s’y sentir bien, afin de maximiser ses performances. L’importance du travail est devenue telle qu’il est aussi important de s’épanouir professionnellement que personnellement. C’est pourquoi, de plus en plus d’entreprises, aussi bien les grandes que les petites, cherchent à épanouir leurs employés, de manière à les rendre plus efficaces. Car nous savons tous qu’être malheureux au travail entraine une baisse de moral à la maison, et une moins bonne productivité. La première piste à suivre pour arriver à être heureux au travail, est de comprendre qu’est-ce que le bien-être au travail.

bien être au travail

Qu’est-ce que le bien-être au travail ?

Continuez la lecture

Tags: , , , , ,

Note : cet article invité a été rédigé par Sonia Mallinger du blog Cosmétisse Afro

Ne soyez pas déçus des résultats que vous n’avez pas obtenus avec les efforts que vous n’avez pas faits

Vous faites peut être partie de ces personnes qui ont fait moult régimes, qui ont visité bon nombre de diététiciennes, qui ont vidé leur porte-monnaie en essayant les techniques miracles qui soi-disant vous font maigrir !

Résultat : Autant de kilos repris que perdus.

Un engrenage sans fin entrainant au fil du temps un coup au moral. À chaque kilo repris, vous avez certainement ressenti cela : le repli sur soi, le manque de confiance en soi, une baisse d’estime de soi ; Bref, une multitude de sensations et de sentiments négatifs. Vous vous résigniez donc à être mal dans votre peau jusqu’au jour où vous avez le déclic, vous découvrez la méthode qui vous convienne ! Le régime de la dernière chance !

Il est donc temps de dire go et de vaincre la première idée reçue : après 40 ans, on ne mincit plus comme à 20 ans voire on ne mincit pas !

mincir durablement

Parcourons ensemble les clés de la réussite pour mincir après 40 ans.

Continuez la lecture

Tags: , , , , , , , ,

Cet article invité a été écrit par Carole BORDON du blog JaimeMonAvenir.

S’orienter….OU se réorienter…Quel que soit notre âge, on se demande presque tous comment faire. En tant que parents, vous pouvez apprendre à vos enfants à s’orienter en leur permettant de développer au fil du temps certaines compétences. Une fois ces compétences acquises, ils seront paré(s) pour faire face aux mutations du monde qui nous entoure, et ce pour la vie. C’est comme apprendre à se servir d’une boussole. Une fois que l’on sait, on ne peut plus «perdre le nord» !

Je vous propose d’explorer une à une ces compétences clés. J’ajoute que ces conseils, s’ils sont valables pour vos enfants, le sont aussi pour nous tous, dans la mesure où nous sommes amenés tout au long de notre vie à choisir des orientations, voire à nous réorienter.

apprendre-a-sorienter

Crédit photo : maxmann

L’éducation à l’orientation: qui s’en occupe?

Continuez la lecture

Tags: , , , , , , , ,